IMG_0872

Retrouvez votre âme d’enfant. Parlez à vos leucocytes.

20 octobre 2019 :

aujourd’hui est une journée particulière, j’ai ressenti intensément mon enfant intérieur, je l’ai invité dans cet endroit que j’affectionne, au bord de la rivière de Précy sur Oise. Nous nous nous sommes téléportées, j’ai fermé les yeux et la magie à fait que nous avons ce pouvoir d’être là où nous le désirons.
J’ai à côté de moi cet enfant que j’aime infiniment, nous nous observons, elle me prend par la main et me dit  » suis moi nous allons grimper à cet arbre, tu veux ?  »

La petite Dalila est merveilleuse avec ses petites boucles châtains dorées, et son sourire magique qui me transporte. je lui réponds  » OUI !!!!!! je veux « 
Elle escalade la première pour se retrouver rapidement à la cime de cet arbre majestueux, elle est radieuse, son énergie me fait pousser des ailes, je me retrouve à ses côtés, et nos rires font vibrer tout ce qui se trouvent autour de nous, c’est bon de retrouver son âme d’enfant. Je lui promets de toujours être celle que je veux être, d’être en accord avec moi même, de prendre chaque jour du temps pour m’écouter, me parler, rire, danser, me comprendre, être en cohérence avec mes valeurs profondes, m’aimer d’un amour inconditionnel.
Ce que je ressens est indescriptible, tellement c’est bon, être en phase avec soi même c’est être en phase avec les autres, avec la vie, avec sa vie, c’est être enfin libre de vivre sa vie dans la pleine gratitude, en pleine conscience.
Mon enfant intérieur est en paix, nous sommes deux maintenant, je me remémore la petite fille que j’étais, pleine de vie, pleine d’enthousiasme,que je suis toujours  » je souris « , je prends conscience que du haut de mes cinquante cinq ans en novembre cinquante six, comme me dis souvent mon mari tu as des comportements d’une petite fille, c’est génial de ne pas se prendre au sérieux et de vivre pleinement sa vie comme si c’était un jeu, c’est plus rigolo.

Vingt cinq jours d’introspection, de rires, de pleures, de retour à soi. Je n’ai jamais été aussi ancré en terre que depuis que je suis en Inde, ici tout me parait simple, entourée de magnifiques personnes. Tous se vit dans la paix, la compassion, l’amour de l’autre, l’amour de soi.
Ma famille me manque, mes enfants, mon mari et mes amis (es), j’aimerai tellement qu’ils soient près de moi pour vivre toute cette beauté.
Je suis privilégiée, je le sais, et je vis chaque instant intensément. mon corps, mes cellules, mon esprit, ma conscience, mon cœur, mon âme sont plein de gratitude envers moi, tous se régénèrent, tous se réactivent, j’ai l’impression de retrouver mes vingt ans, je vous avoue que le temps cet arrêté pour moi à ce moment là. tout est dans l’esprit.

J’ai le souvenir de mes cinquante ans, que je fêtais sur mon lieu de travail, mes collègues m’avaient fait une surprise. je les entends encore me dire  » olala Dalila tu termines ton demi siècle où tu escaladais la montagne, maintenant tu la redescends car tu vas voir tout dégringole, ton corps se sent diminuer et tu attrapes toutes sortes de maladies  » whaou elles ce sont ancrées des croyances qui sont de véritable poisons, elles ne savent pas que c’est elles seules qui se créent des maladies en ayant ces croyances destructrices. A moi de leur répondre :  » libre à vous, moi je continuerai à l’escalader jusqu’à mon dernier souffle ». Elles m’ont regardée en me disant que j’étais une utopiste.
Je suis convaincue que nous sommes garant de notre santé, à nous de mettre tout en oeuvre pour la préserver et vieillir dans l’harmonie de notre esprit et notre corps. Cela fait déjà des années que je ne prends plus de médicaments, ma pharmacie se trouve à l’intérieur de moi, je parle de mes alliés, Mes leucocytes qui sont présents au quotidien pour protéger tous ce qui est à l’intérieur de mon corps.


Je leurs parle tous les jours, je leur dis  » Salam alikum, ( que la paix soit avec vous), j’ai besoin de vous à tel endroit « , je les visualise qui s’empressent d’injecter ce qui est nécessaire à ma bonne santé, oui, oui, je m’autoguéris, c’est fantastique, grâce à Dieu, je ne suis jamais malade. je réactive mes cellules pour quelles soient régénérées, je les visualisent également, je vous avoue que mon corps est plein de gratitude. Je suis en Inde dans ce fabuleux centre Madukakkuzhy ayurvéda pour ma santé lumineuse. Ne pas attendre d’être malade, la médecine ayurvédique est un préventif. Gratitude !!
Prenez soin de vous, personne ne peux le faire à votre place.
 » La vie est un trésor, prenez en soin. »

J’en prends soin.
Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *