12ème jour : Que c’est bon de sentir son être

Aujourd’hui est un jour particulier encore plus que les autres jours. 

Je me lève à 6h30, j’ai très bien dormi, je fais ma prière et me dirige à 7H00  sur la terrasse où se passent les séances de yoga.. Je suis seule, et comme tous les dimanches, il n’y a pas de marche ni de yoga. La vue imprenable me coupe autant le souffle tellement c’est grandiose.


Le médecin m’a donné des exercices à faire pour mon épaule droite, qui est douloureuse dans le mouvement. J’ai une calcification à l’épaule. Des soins très efficaces lui apportent  de plus en plus de mobilité en atténuant la douleur.

Je suis sur la terrasse où je m’applique à faire chaque mouvement avec l’intention de m’apporter du bien-être et une guérison totale. Jamais je n’aurai imaginé être dans un endroit aussi fantastique. Dès que je termine les exercices, j’improvise des postures de qi gong, qui sont empreintes dans ma mémoire et c’est à ce moment-là que mon corps se laisse guider. Je réapprends à inspirer et expirer pour oxygéner chaque cellule de mon corps.


Après avoir été à l’écoute de chaque mouvement, je me dirige dans la salle à manger pour mon petit-déjeuner. Aujourd’hui je n’ai pas trop faim, juste assez pour me rassasier. Le médecin m’a conseillé de marcher 50 pas après chaque repas pour faciliter ma digestion. Donc je flâne autour du centre où j’accueille avec bonheur la végétation que je rencontre chaque jour.


Il est 10h00. L’heure de ma consultation. Nath m’accompagne pour la traduction,  » gratitude Nath  » Le médecin est ravi de l’amélioration de ma santé, ils sont deux, dont une jeune diplômée. Leur bienveillance, leur écoute et leur empathie est toujours au rendez-vous, qu’est-ce que c’est bon de sentir tant d’humanité. Tous les jours le médecin me demande si j’ai bien dormi, comment est mon appétit et d’autres questions concernant mon métabolisme. Mon pouls, ma langue est mes yeux font partie de l’observation  quotidienne. Le traitement et les remèdes changent selon la progression de mon état d’être. Tout évolue, rien n’est figé.


Depuis mon arrivée, J’ai eu des massages différents. Un massage synchronisé à quatre mains, à l’huile  celui-ci  tous les jours,  trois jours après, le massage synchronisé est  accompagné d’un massage Podikkizhy de la thermothérapie avec des herbes médicinales bienfaisantes. Cette technique de massage soulage efficacement mes tensions profondes, elle relâche mes toxines accumulées, augmente la circulation et renforce le tissu musculaire. Mon traitement démarre toujours par un massage du cuir chevelu, le must. 

Le neuf octobre le podikkizhy  est au curcuma, c’est agréable, tous mes sens sont en éveils. Je sens une guérison certaine de mon épaule.


Quelle chaleur ! Je suis assise et je suis en sueur, je dégouline tellement il  fait chaud, mais j’avoue que c’est supportable, c’est normal je ne fais rien de physique, juste penser à moi.


Aujourd’hui à 10h30 mon massage est très différent des précédents. Massage avec une poudre de plantes pour raffermir la peau. J’étais allongée sur le ventre quand  les deux thérapeutes démarrèrent la danse des mains, mais alors très surprenant, c’est un massage très énergique qui gomme le corps en massant par de fortes pressions, j’ai tellement été surprise que je riais toute seule. Je peux vous assurer que tout mon intérieur revit. Après ce massage raffermissant, ce qui va suivre fait partie du plan de ma thérapie,  » Shirodhara  » c’est l’écoulement d’un filet d’huile tiède sur le front en continue. C’est très subtil, il demande durant ce moment de paix, de méditer. Je me suis surprise à être dans l’instant présent en récitant des prières. Ce filet d’huile tiède est excellent pour la paix du mental et la qualité du sommeil. Il détend tout le système nerveux et libère les tensions. Ce moment je l’ai vécu dans une telle sérénité, que dès que je me suis levée je me suis sentie légère. Mes cheveux ont profité de ce bain d’huile.


C’est la première fois que je ressens autant de légèreté. J’ai eu l’impression de pouvoir presque m’élever du sol tellement mon corps était détendu et mon mental serein. Je me suis dirigée dans ma chambre, je n’avais qu’une envie c’est de m’asseoir tranquillement sur le transat de la terrasse. Je m’installe pour me permettre de vivre cet instant de bonheur où je sens que mon moi intérieur se sent en osmose avec mère nature, quelle émotion, fantastique.
Tous les jours je suis dans la gratitude d’être au centre Madukkakuzhy. Je vis véritablement un rêve de bienfaits, une vraie cure de jouvence.C’est fabuleux.
Je vous dis à bientôt, prenez soin de vous.

Tags: No tags

4 Responses

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *